Ode surréaliste aux mathématiques

Au cours d'une de ses fulgurances nocturnes, Isidore Ducasse alias le Comte de Lautréamont nous livre son sentiment comme amateur de mathématiques ; il décrit la froideur, le calme, l'élévation combinés à la puissance, au blasphème et à l'éternité, agencement complexe de sensations demeurant inaccessible au non-initié.

[EN LIRE PLUS...]