Journal

Purée d'angoisse dans le salon
Face à un ordinateur,
Pression locative et chat affamé.
Réalité morbide d'une vie de trentenaire qui commence à peine
Mais où est-ce que nous allons ?
Soleil qui frappe la vitre sale.

Sur Facebook, il y a beaucoup de publicités désagréables, un peu comme dans le métro parisien. Mais Facebook, c'est gratuit...

La prolifération d’objets
Dans la vie qui se décompose ;
Je ne fais rien de ma journée,
Je clique sur play, je clique sur pause.

Une obligation de ménage,
Aller-retours rayons blafards,
Clostrophobie et nettoyage
Dans un dimanche blanc et batard.

Charger plus...